Gastronomie

Une petite sélection à déguster sans modération


Le Likoké, décoiffe les papilles
La maison est petite et toute en hauteur. Le bois flotté de Camargue et la pierre calcaire de l’Ardèche se marient aux lignes pures de l’inox. La salle est comme une maison de poupée. En cuisine, Piet Huysentruyt, Flamand d’origine mais qui vit en Ardèche depuis 15 ans, est la révélation de l’année 2014 pour le Gault&Millau et vient tout juste d’obtenir une étoile au Michelin


Toutes les saveurs de l’Italie au Sansavino
Sur une ardoise accrochée au mur on peut lire, en version originale, «aujourd’hui il faut savoir trouver le bonheur dans les petites choses». Une maxime créée par le maître des lieux qui résume bien l’état d’esprit du restaurant. Philippe Pompili vous accueille avec un franc sourire dans la déco soigneusement fouillis de la salle principale…


Le Cha.U.Kao, dolce vita camarguaise
C’est un lieu singulier. Auquel on accède par un petit chemin tracé au milieu des roseaux. C’est un endroit fait pour se sentir bien. Riche des diverses trouvailles de la maîtresse de maison, qui a donné à l’endroit une atmosphère à nulle autre pareille. Dans une harmonie de peintures, affiches, pots, lampes, appareillement d’objets hétéroclites mais qu’on n’imagine pas ailleurs que là où ils ont été déposés…

Le Boem, voyage au pays des saveurs
D’abord il y a le lieu, au bord du canal, une terrasse qui lézarde sous un doux soleil hivernal, bordée d’un jardin zen. Minimaliste et asiatisante aussi la déco de la salle. L’accueil est simple, tout comme l’ardoise, qui comprend deux entrées, deux plats et deux desserts. «Tout se décide chaque jour, en fonction de ce que je trouve au marché et à la criée, et de l’inspiration», explique David Blasco, le jeune chef.

Jérôme Nutile vous invite au Bistr’AU
Pour Jérôme Nutile, c’est l’aboutissement d’un rêve. Lancer son propre établissement le titillait depuis quelques années déjà. Début 2014, il quittait les cuisines du Castellas, à Collias, où il affichait deux étoiles. Et depuis le 1er décembre, le voilà aux commandes du Bistr’AU (du nom de ses deux fils, Alexandre et Ugo), au mas de Boudan, à Nîmes.

La Locanda met les gourmands à sa botte
On avait quitté la Locanda première version et ses planches d’antipastià l’italienne un peu brutalement. La voilà qui renaît à quelques pas, sous les traits d’un véritable restaurant italien. Un Italien qui aurait émigré à New York du côté de Little Italy, avec son ambiance bois et plaquettes de pierre sur les murs. Au fond de la salle le bar est surmonté de jambons et saucissons, histoire de vous mettre en appétit.

Le restaurant éphémère des truffières d’Uzès
Une chose est certaine, dès la porte franchie, vous ne vous êtes pas trompé d’adresse. Le fumet de truffe vous enveloppe jusqu’à affoler la moindre de vos cellules olfactives. Michel Tournayre, le patron des truffières, vous accueille avec un grand sourire et vous emmène dans l’arrière boutique où, tout en grattant la terre de la récolte de l’après-midi, il vous raconte le monde de la truffe…

La cave à houblon, tout un monde de bière
Rien ne prédisposait Christian Vandevoorde à monter une cave à bières. Après 19 ans dans la photo en Normandie, l’envie de changer d’air et la rencontre d’un micro-brasseur passionné, Yann Geffriaud (Outland) lui met la mousse à la main. Et depuis l’ouverture, en février 2013, les rencontres sont le fil rouge de son activité.