Culture


Lisa Simone n’est plus dans l’ombre de Nina
Les célèbres éclats de colère de sa mère, elle les a transformés en éclats de rire. A Carry-le-Rouet, la ville des Bouches-du-Rhône où repose Nina, Lisa Simone, assise sur le port, est solaire. «J’ai dû enlever beaucoup de peaux, de peines, pour découvrir les joies. Ma fille a cette chance de ne pas avoir les mêmes expériences de douleur que moi.» C’est que sa vie avec la diva du jazz, engagée dans la lutte pour les droits civiques, blessée de n’avoir pu être la première pianiste classique noire…


Thiéfaine : « La réalité ne m’a jamais fait rêver »
L’artiste revient avec “Stratégie de l’inespoir”. Vous parlez de votre dernier album comme de votre disque le plus inattendu. Pourquoi ? Je n’avais pas prévu d’aller aussi vite. J’ai écrit beaucoup de morceaux durant ma tournée précédente. J’avais des bouts de morceaux sur des dictaphones, des iPhone… J’ai demandé à mon jeune fils Lucas, qui est musicien de passer quelques jours avec moi pour faire les prises de son d’une maquette.


L’ombre des Antiques éclaire l’oeuvre d’Auguste Rodin
À quoi tient un destin. Le jeune Rodin n’avait pas de quoi se payer des toiles, il alla donc étudier dans les salles des statues antiques du Louvre, où il n’avait besoin que d’un crayon et de feuilles pour affermir son talent. Plus tard, il découvrit celles du British museum et du Vatican, puis enfin les collectionna. On découvre ainsi comment il montra de manière moderne qu’il était dans la lignée de cet art grec qu’il admirait tant, mais à partir duquel il sut poser une vision renouvelée et finalement très personnelle.


Van Gogh et Gauguin, couleurs croisées
Le spectacle, réalisé par Gianfranco Iannuzzi, est une véritable immersion sensorielle. L’idée est de suivre le parcours de Van Gogh et Gauguin, aux nombreuses similitudes. Depuis les paysages du “Nord” de leurs débuts (Bretagne pour Gauguin, Pays-Bas pour Van Gogh) vers le soleil du Sud (ils se croisèrent à Arles) avant de s’établir dans les îles pour le premieret à Saint-Rémy pour le second. Voilà pour le fond.


JC Lallement, voyage dans l’oeuvre d’une vie
C’est à un voyage rare que vous convie cette exposition. Celui à travers la vie d’un homme et son cheminement dans le processus de création. JC Lallement gardait tout. Ses projets, ses esquisses, ses calques, ses maquettes bien sûr mais aussi ses lettres, ses factures d’achat de pierres, ses notes d’hôtel… Un véritable trésor à préserver.


L’oeuvre d’historien de Max Leenhardt
Le musée du Colombier présente des dessins, des esquisses, des photos, des études qui permirent à Max Leenhardt de peindre trois de ses plus célèbres tableaux représentant la rude vie des protestants à la suite de la révocation de l’Édit de Nantes. Max Leenhardt n’est pas contemporain des scènes qu’il dessine. Né au XIXe siècle à Montpellier, dans une famille protestante, il fait œuvre d’historien en s’intéressant au martyre et aux persécutions subies par ses frères de religion.


Olivia Ruiz bête de scène
Olivia Ruiz est en résidence depuis le début de la semaine à Paloma, la nouvelle salle de musiques actuelles de Nîmes, où elle peaufine son nouveau spectacle, qui s’appuie sur son dernier album, Le calme et la tempête. Disponible, souriante, concentrée et impatiente, elle a quitté ses musiciens et les répétitions un moment pour parler de la tournée à venir.


Têtes Raides : « il ne suffit pas de convaincre les convaincus
Dix ans après leur dernier passage, les Têtes Raides sont de retour à Nîmes. Avec un nouvel album, Les Terrien, mélange de poésie et d’engagement, grave mais pas noir, à l’ambiance musicale résolument rock. Rencontre avec Christian Olivier, la voix du groupe. « En écrivant chacun notre petite histoire dans notre coin, on écrit pour tous. »


Miossec fait vibrer Paloma
Se réinventer, renaître histoire après histoire, un thème récurrent des chansons de Miossec qu’il s’est bien appliqué à lui-même. À Paloma, samedi soir, le Brestois s’est accroché à son micro pour plus de deux heures d’échange où on l’a vu troquer le murmure qui était (trop) souvent son mode d’expression scénique pour une prestation toute de tristesse retenue et de plaisir non feint


Agnès Obel, la voix du coeur
Voix cristalline, profil aquilin, silhouette fine et longs cheveux blonds, Agnès Obel cultive le mystère. Danoise d’origine, elle écrit paroles et musiques chez elle à Berlin; enregistre, produit et arrange dans un petit studio de la capitale allemande. Philarmonics, son premier album, fut une détonation mélodique dans le monde intemporel du folk. Mélange de mélancolie et de rêverie. Elle y joue avec les cordes, celles de son piano, mai aussi du violon et du violoncelle…


L’homme qui murmurait à l’oreille des marcheurs
C’est l’histoire d’un mec qui n’aimait pas marcher. Oui, Alain Godon, celui qui vous emmène randonner chaque semaine dans Midi Loisirs, est venu à la marche par des chemins de traverse. Une rencontre, une amie qui aimait ça et voilà l’amateur de VTT qui met pied à terre. C’était il y a vingt-cinq ans. «Je trouvais que ça n’allait pas assez vite. Mais petit à petit, j’ai appris à apprécier.»